Accueil » Littérature fantastique » Richelle Mead » CYGNE NOIR Tome 1

CYGNE NOIR Tome 1

Bonjour à tous et bienvenue pour mon premier article sur mon blog. Sachez tout d’abord que j’ai commencé à ne lire de vrai roman que très tard (quand je parle de vrai roman pour moi c’est entre 300 et 600 pages). Il m’a fallu beaucoup de force pour lire les trente premières pages et c’est à compter de la trente-neuvième pages que je me suis laissée emporter par le courant. Et puis petit à petit j’en ai acheté d’autres pour finalement avoir sur mon étagère le premier tome de la saga « cygne noir ». Un an plus tard j’ai acheté le deuxième et très peu de temps après le troisième. Le tout dernier de la série est arrivé encore plus tard, exactement je l’avais depuis des semaines dans ma bibliothèque mais j’avais tellement d’autre livre que j’avais tout autant envie de lire que je ne l’ai commencé qu’il y a deux jours pour ne le finir que ce soir même. Ça fait longtemps que je ne m’étais pas mise à pleurer pour avoir terminé une série et pourtant, j’en ai versé énormément avant d’essuyer mon visage le plus vite possible en entendant mon père monter les escaliers (oui je n’aime pas qu’ils sachent que je pleure pour un satané bouquin). Je vais vous récrire le résumé du 1er tome pour commencer et je dirais ce que je pense du livre en lui-même ensuite:

Cygne noir tome 1: Fille de l’orage

« Ça, c’est tout moi! Aucune vie sexuelle pendant des mois, et d’un coup tous les obsédés de l’Outremonde se mettent à me courir après…

Eugénie Markham est chaman. Dotée de grands pouvoirs, elle exerce un fructueux business en bannissant de notre monde les faës et autres esprits qui s’y aventurent. Engagée pour retrouver une ado enlevée dans l’Outremonde, Eugénie découvre une prophétie qui met au jour des secrets bien gardés de son passé et lui réserve de très désagréables perspectives d’avenir ! Eugénie a beau manier la baguette avec autant d’assurance que le flingue, il faut des alliés pour une telle mission. Elle aura Dorian, un Roi faë séducteur avec un faible pour le bondage, et Kiyo, un magnifique changeforme. »

Quand j’ai quand j’ai lu ce livre, ça a été une calamité de ne pas avoir le deuxième sur mon étagère, néanmoins je suis contente d’avoir attendu pour ce même deuxième livre. Pour ceux qui le savent peut-être ou ceux qui ne le savent pas, elle a des tatouages sur elle, un dans le dos représentant des violettes un autre représentant un serpent enroulé autour de son bras, ainsi qu’un autre représentant un papillon noir et blanc pour Perséphone. Ça m’a fait revoir mes positions à propos des tatouages, maintenant j’ai bien envie de m’en faire.

Au début, quand j’ai commencé à lire ce livre, j’ai eu beaucoup de difficultés à m’ancré dans l’histoire. Les personnages sont très attachants, néanmoins je sentais déjà des difficultés avec ses deux mondes différents… trois mondes en faite, pourtant, ça a été avec joie de les comprendre et de faire le voyage avec eux. Je le recommanderai sans hésiter à des gens qui aiment le fantastique, un peu les contes de fées, et avec cette touche d’humour et de drame.

J’adore les bagarres entre Eugénie et Dorian, ainsi que le fait que Kiyo et Maiwenn aient un enfant alors qu’il ne lui ai pas possible d’en avoir à elle, franchement, je trouve ça cruel et quelque part je ne l’aime pas beaucoup cette Maiwenn.

J’espère que cette critique vous a plu, je vous ferai la deuxième critique demain et ce sera le tome 2 de cygne noir. J’espère que vous passerez une excellente soirée. Bisous!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s