Succubus blues

Bonjour à tous, voici une autre histoire sur ce livre… et ensuite le commentaire.

Les nuages traversés le ciel et mes parents nous ont amenés – ma sœur et moi, au Leclerc culture et bien sûr on s’est dirigé au rayon lecture sauf qu’à part les mangas et les Bandes dessinées, j’étais pas trop lecture… même pas du tout. Le seul roman que j’ai pu lire sans images c’était « Un amour de… Tigre » de Lucy Courtenay.

J’étais entrain de regarder les couvertures de livres, car je me fier plus au design de la couverture qu’au résumé de derrière (oui je sais, je devrai être radié du barreau pour ça), quand mes yeux se sont fixés sur une couverture fantastique, elle est bleu foncée (ma couleur préférer, ça tombe bien) avec une fille (succube) super bien dessiné dessus. Alors là j’ai foncé voir mon père si je pouvais l’avoir. Il m’a regardé comme si c’était la première fois qu’il me voyait. J’ai toute suite su que j’allais devoir rusée pour l’avoir. Je lui ai fait les yeux doux mais ça n’a pas marché alors je me suis rabattu sur la seule phrase possible :

« -Allez papa s’il te plaît, je te promets que je le lirais (mon œil), et je vais ranger ma chambre ! »

Bim ! Dans le mile ! Ca n’a pas loupé, il me l’a acheté. Bon il a fallu qu’il reste sur mon étagère un bout de temps avant que je daigne poser un œil sur lui. Et puis, vers la mi-troisième je me suis dis qu’il fallait peut être remonté mes notes en dictée de français (entre 0/20 et 07/20), alors je me suis mise à le commencer (Enfin !). Je me suis forcée de continuer à lire quand j’étais environ à la trentième page, et arrivée exactement à la page N°37, j’ai continué. J’ai continué jusqu’à la dernière page (bon cela m’a pris un moi et demi pour le finir), et de fil en aiguille j’ai acheté d’autre livre. Pour moi, ce livre, c’est le commencement d’une vie nouvelle, je vois la autrement et maintenant il faut absolument que je lise au moins un peu chaque jour… Bon enfaite, à chaque temps libre ;). Une libération !

Je vous mets le résumé du livre 😉

 » Georgina kincaid est succube à Seattle. A Priori un choix de carrière plutôt sympa : la jeunesse éternelle, l’apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement.

Pourtant, sa vie n’est pas si glamour : pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l’âme de l’heureux élu. Heureusement, elle est libraire, et son travail la passionne! Livres à l’oeil, moka blanc à volonté… et la possibilité d’approcher le beau Seth Mortensen, un écrivain irrésistible qu’elle rêve — mais s’interdit — de mettre dans son lit.

Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu’un s’est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et des démons. Bien malgré elle, Georgina est propulsée au coeur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d’aucun secours. »

Que dire de plus ? C’est le tout premier roman que j’ai lu, je ne serais pas très objective si je donnais mon avis. CE LIVRE EST ABSOLUMENT MAGNIFIQUE ! Ouais, c’est pas fou-fou ?